L'entreprise d'une harpiste boostée par un plan marketing stratégique

Heather Keller, harpiste basée à Washougal, dans l’État de Washington, et Debbie Laskey, experte en marketing et en stratégie de marque, basée à Los Angeles, en Californie.

L'entrepreneure Heather Keller et son mentor Debbie LaskeyCommencer une activité en période de contraction économique peut s'avérer difficile, mais lancer une entreprise dans un marché de niche est angoissant quel que soit le contexte. Demandez à Heather Keller, une harpiste qui joue pour les enterrements et les cérémonies commémoratives. Heureusement, quand elle est entrée en contact avec son mentor, Debbie Laskey, en septembre 2012, Heather était une entrepreneure ambitieuse, bien décidée à affronter un après l'autre les défis qui se trouveraient sur son chemin.

Pour Heather, « il faut du courage, de l'abnégation et de la persévérance pour lancer une entreprise ». « Il y a un équilibre délicat entre rester fidèle à ses principes et utiliser de façon intelligente les outils qui font qu'une entreprise peut prospérer. »

Debbie est experte en marketing des marques à Los Angeles. Elle commence toutes ses Relations de Mentorat de la même façon : elle demande à ses mentorés de fixer cinq objectifs de mentorat.

Pour sa part, Heather, multi-instrumentiste et chanteuse basée à Portland dans l'Oregon, pensait construire son entreprise et développer sa marque de la façon suivante :

  • Établir un réseau avec des professionnels des pompes funèbres comme véhicule pour la diffusion par recommandation des services de musique de harpe pour les enterrements et les cérémonies commémoratives.
  • S'associer à un titre quelconque avec des salons funéraires pour devenir prestataire privilégié.
  • Élaborer une présentation à utiliser dans les conventions pour montrer les effets de la harpe aux enterrements.
  • Créer un site web.
  • Lancer une campagne de marketing basée sur le bouche-à-oreille et les médias sociaux.

Ensemble, Heather et Debbie ont mis au point une campagne de positionnement de marque visant à créer des papiers à en-tête, des enveloppes, des cartes de visite et des brochures avec une présentation adaptée aux salons funéraires et à leurs clients.

« Chaque entrepreneur est unique. C'est pourquoi il est essentiel de savoir ce qui motive chacun d'entre eux avant d'appliquer une stratégie universelle de développement ou de marketing », explique Debbie. « Heather a une volonté incroyable et du talent, dans un marché vraiment unique. Je voulais m'assurer que ses qualités personnelles et musicales uniques soient bien mises en avant dans tous les aspects de la promotion de son activité. »

Cette promotion se fait d'une part à l'aide de techniques de marketing traditionnelles : cohérence dans la présentation de la marque sur l'ensemble du matériel publicitaire, site Web amélioré, présence dans les médias sociaux ; et d'autre part, à l'aide d'éléments plus personnels, comme une harpe en chocolat laissée en souvenir aux clients potentiels. Depuis que la campagne a commencé, Heather a établi un réseau de 14 salons funéraires qui font maintenant la promotion de ses services. Aujourd'hui, elle est régulièrement contactée sur recommandation pour des cérémonies.

De plus, Heather a élargi son offre de service pour inclure les mariages et d'autres événements extraordinaires, comme l'avait suggéré Debbie. Elle a aussi consacré une partie de son site Web et d'autre supports de marketing à la promotion de ces nouvelles activités.

La beauté de la harpeLa Relation de Mentorat qui a commencé il y a plus d'un an avec une liste d'objectifs professionnels continue encore aujourd'hui. Debbie ne tarit pas d'éloges sur le travail de sa mentorée : « Heather a créé une marque à la hauteur de ses attentes ».

Selon Heather, « Debbie a une vue très fine qui lui permet de voir le potentiel d'une entreprise, elle peut donc encourager les efforts systématiques et progressifs de croissance. Tout ce que Debbie a pu me dire, tout ce que j'ai pu tirer de sa grande expérience, tout cela m'a été extrêmement utile en tant qu'entrepreneure. Dans chacune de nos discussions, j'avais cette sensation que nous étions une équipe d'exploratrices. »


Prochaines étapes :