Agissez ! Une organisatrice prend confiance et développe son entreprise

Teresa Nicola, organisatrice professionnelle basée à Portland, dans l’Oregon, et Bill Orabone de San Diego en Californie, chef d'entreprise, investisseur et mentor.

L'entrepreneure Teresa Nicola et son mentor Bill Orabone

Votre bureau est-il en désordre ? Vous sentez-vous comme si votre cerveau était embourbé ? Vous est-il déjà arrivé de trouver un pull tout neuf, jamais porté, ayant encore l'étiquette du prix, mais acheté deux ans auparavant, et de vous dire « je suis sûre que je le mettrai un de ces jours », avant de le ranger au fond d'un tiroir que vous n'ouvrez que tous les deux ou trois ans ?

Si cela vous rappelle quelque chose, il se peut que vous ayez besoin des services de l'entrepreneure Teresa Nicola. Elle est organisatrice professionnelle. Elle a lancé son entreprise Collected Spaces en février 2010 après avoir constaté que beaucoup de gens auraient bien besoin d'un coup de main pour mettre de l'ordre autour d'eux, pour ne pas dire dans leur vie.

Sur le site Web de Collected Spaces, Teresa explique que sa mission est de créer « des environnements qui soient productifs et avenants en encourageant ses clients à remplir leur maison et leur lieu de travail d'objets dont ils ont besoin, qu'ils utilisent et qu'ils aiment actuellement ».

Quand l'heure est venue pour Teresa de « désembourber » son entreprise à elle, pour lui donner l'espace nécessaire à son développement, un ami lui a recommandé MicroMentor. « Je voulais quelqu'un "qui en a vu d'autres" », confie Teresa sur sa recherche de mentor. « J'avais juste besoin de quelqu'un pour parler affaires. »

Teresa a trouvé ce quelqu'un en la personne de Bill Orabone, un mentor qui a plus de trente ans d'expérience internationale dans le développement des entreprises. « Bill a énormément de connaissances dans les affaires. C'est un vrai pro », dit-elle. « Il m'a aidée à sortir de l'impasse plusieurs fois. Il a une vision analytique des choses. »

Frapper aux portes, obtenir des résultats

Bill a changé la manière de voir de Teresa notamment en l'aidant à porter son attention sur les ventes, un aspect traditionnel de toute entreprise que les entrepreneurs passionnés tendent à négliger.

« Elle s'est rendu compte que toutes les activités qu'elle faisait : brainstorming, énoncés de positionnement... alors qu'il suffit de sortir et de frapper aux portes pour que les gens achètent », explique Bill. « Plus elle le fait, meilleurs sont ses résultats. »

Et ces résultats n'ont fait que s'améliorer. Les ventes de Collected Spaces ont augmenté de 10 % par mois depuis que Teresa et Bill ont été mis en relation sur MicroMentor.

Faites des erreurs mais ne les faites pas deux fois.

« D'essayé. De raté. N'importe. Essayer encore. Rater encore. Rater mieux. »
– Samuel Beckett, Cap au pire

L'une des leçons sur lesquelles Bill insiste avec les entrepreneurs dont il est mentor, c'est que l'erreur la plus grave est celle de l'inaction. Lors d'une session de mentorat, Bill et Teresa n'étaient pas d'accord quant à l'approche à adopter pour la distribution d'un prospectus. Une semaine plus tard, ils se sont recontactés et Bill a demandé à Teresa comment s'était passée la distribution du prospectus. Teresa lui a répondu qu'elle n'avait pas osé l'envoyer, et Bill lui a dit : « Teresa, il est toujours préférable d'agir et de se tromper que de ne pas agir du tout. Et si tu fais une erreur, ne la fais pas deux fois. »

« C'est drôle parce que je dis toujours qu'agir est la meilleure façon de retrouver confiance », dit-elle maintenant. « Mais quand il me l'a dit, je pensais "mais oui, bien sûr". »

Tôt ou tard, il faut s'y mettre

Ceux qui ont déjà tenté de programmer des séances d'exercice dans un emploi du temps surchargé savent ce que c'est que de chercher un raccourci. Teresa, qui pratique le yoga, a récemment décrit sur son blog comment il lui est arrivé de sortir en catastrophe de chez elle pour aller à son cours de yoga, de ne pas avoir le temps de s'étirer correctement, et de batailler pour faire les mouvements. Pendant la session, son instructeur a dit au groupe : « Tôt ou tard, vous devez vous démêler ».

« Très bien, je vais méditer là-dessus », a-t-elle réalisé. « Je peux appliquer la même méthode avec les clients que j'organise. Vous entrez dans une pièce, et c'est le désordre le plus complet. Mais tôt ou tard, il faut simplement s'y mettre. »

Évidemment, cela s'applique à beaucoup d'autres petites entreprises.

Teresa parle de son approche post-mentorat de l'entreprise : « La seule façon d'apprendre à progresser est de l'appliquer et de l'essayer, et de voir comment les gens y répondent ». Quand on lui demande quels conseils elle donnerait aux entrepreneurs qui cherchent à « démêler » leur entreprise, elle répond : « Prenez soin de vous, créez un environnement de travail agréable, puis trouvez-vous un mentor ».


Prochaines étapes :